Soutenances

Symplectic non-convexity of toric domains

by Mr Julien Dardennes (Institut de Mathématiques de Toulouse)

Europe/Paris
Salle Katherine Johnson, bâtiment 1R3 (Institut de Mathématiques de Toulouse)

Salle Katherine Johnson, bâtiment 1R3

Institut de Mathématiques de Toulouse

118 route de Narbonne 31062 Toulouse Cedex 9
Description

La convexité joue un rôle particulier en géométrie symplectique, pourtant ce n’est pas une notion invariante par symplectomorphisme. Dans un article fondateur, Hofer, Wysocki et Zehnder ont montré que tout domaine fortement convexe est dynamiquement convexe, une notion, qui elle, est invariante par symplectomorphisme. Depuis plus de vingt ans, l’existence ou non de domaines dynamiquement convexes qui ne sont pas symplectomorphes à un convexe est restée une question ouverte. Récemment, Chaidez et Edtmair ont répondu à cette question en dimension 4. Ils ont établi un critère “quantitatif” de convexité symplectique puis ont construit des domaines dynamiquement convexes qui ne vérifient pas ce critère.


Dans cette thèse, nous utilisons ce critère pour construire de nouveaux exemples de tels domaines en dimension 4, qui ont la propriété additionnelle d'être torique. De plus, nous estimons les constantes intervenant dans ce critère. Ce travail en collaboration avec Jean Gutt et Jun Zhang a été ensuite utilisé par Chaidez et Edtmair pour résoudre la question initiale en toute dimension. Dans un second temps, en collaboration avec Jean Gutt, 
Vinicius G.B.Ramos et Jun Zhang, nous étudions la distance des domaines dynamiquement convexes aux domaines symplectiquement convexes. Nous montrons qu’en dimension 4, celle-ci est arbitrairement grande aux yeux d’un analogue symplectique de la distance de Banach-Mazur. Au passage, nous reprouvons de manière indépendante  l'existence de domaines dynamiquement convexes non symplectiquement convexes en dimension 4.