Séminaire Algèbre ICJ

Que savent les tresses sur les tableaux de Young ?

par Victoria Lebed (Trinity College, Dublin)

Europe/Paris
112 (bât. Braconnier)

112

bât. Braconnier

ICJ, UCBL - La Doua
Description
Les tableaux de Young portent une multiplication associative, décrite par l'algorithme de Schensted. Le monoïde ainsi obtenu est appelé plaxique. Il joue un rôle fondamental dans de nombreuses applications combinatoires et algébriques. On montrera que cette multiplication sur les tableaux est entièrement déterminée par un tressage sur l'ensemble (bien plus simple !) des colonnes. Ici un tressage est une solution ensembliste de l'équation de Yang-Baxter. Ce tressage s'inscrit également dans le cadre de la réécriture. Comme application, on identifiera la cohomologie de Hochschild du monoïde plaxique, qui résiste à toutes les approches classiques, à la cohomologie tressée des tableaux-colonnes, beaucoup plus accessible. Toutes les notions et constructions seront rappelées.
Your browser is out of date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×